À travers la crise

avec Fairtrade

Rapport annuel et d’impact 2020

Déclaration/Préambule

Bilan et perspective de Renato Isella, Directeur de la Fondation Max Havelaar (Suisse)

 

Fairtrade en Suisse

Faits & chiffres

Perspective du sud

Prix, la prime Fairtrade et projets

-1% 38 296 tonnes

La légère baisse des vente de bananes Fairtrade est due à la décision de Lidl International de mettre fin à la labellisation complète entamée en  2019. Désormais, seules les bananes biologiques sont certifiées Fairtrade. Ceci signifie qu’un manque important a été enregistré en 2020.  Cette évolution a été largement compensée par la labellisation des bananes chez Volg et une croissance des ventes chez Coop, Migros et Aldi. La demande de bananes Fairtrade a littéralement explosé, surtout pendant les premières semaines du confinement au printemps 2020. Les producteurs de bananes ont généralement été en mesure de bien répondre à cette demande supplémentaire, avec seulement quelques impasses en ce qui concerne les matériaux d’emballage et le transport.

 

-16% 53,8 millions de tiges

L'année 2020 n'a pas été une bonne année pour les fleurs coupées Fairtrade : les fleuristes ont dû fermer pendant 6 semaines au printemps dernier et la vente de fleurs dans les grands magasins a été interdite. La vente de fleurs coupées a été sévèrement limitée dans toute l’Europe. Cela a eu des conséquences dévastatrices pour les exploitations floricoles d'Afrique de l'Est et d'Équateur : la production a dû être complètement arrêtée, les employés n'ont pu continuer à travailler qu'à mi-temps ou ont dû prendre des congés non payés. Les travailleurs ont souffert la faim. Le système Fairtrade a réagi immédiatement. Ainsi 100% de la prime Fairtrade a été utilisée pour nourrir les travailleurs ou pour des mesures de protection contre le Covid-19. Les travailleurs ont ainsi reçu une aide rapide et ciblée.

 

Heureusement, le marché des fleurs coupées a bien récupéré. Au second semestre, il a même dépassé le résultat de l'année précédente. Les fleurs Fairtrade ont amené une touche de gaieté aux consommateurs suisses pendant la deuxième vague de la pandémie.

 

-3% 27,6 millions de litres

Étant donné sa facilité de conservation, le jus d'orange Fairtrade est devenu un article prisé pendant le confinement. Cependant, les ventes et la consommation dans les restaurants, les hôtels et les cantines a subi un arrêt. La pandémie a entraîné une incertitude auprès des petits agriculteurs quant au renouvellement des contrats et à la possibilité de vendre la récolte aux conditions Fairtrade. Cependant, les détaillants et les négociants suisses sont restés des partenaires fiables. Le projet dans le domaine des « Travailleurs des plantations d'oranges » a bien démarré. En raison des effets de la pandémie au Brésil, certaines des activités prévues ont dû être reportées. D'autres ont été réalisées virtuellement sous forme de réunions Zoom, comme les formations des petits agriculteurs et des travailleurs.

 

-5% 7 231 tonnes

En 2020, les familles de petits producteurs certifiés ont également eu des avantages grâce à Fairtrade : elles ont bénéficié du prix minimum de 1,40 dollar par livre de café Fairtrade et des 20 cents supplémentaires de prime. Le prix du marché mondial de l'arabica, quant à lui, était d'environ 1,10 dollar par livre. La pandémie a posé des défis considérables aux agriculteurs Fairtrade et a entraîné une hausse des coûts de production. Il y a eu en effet des dépenses supplémentaires pour des mesures d’hygiène. Les coûts de transport ont augmenté dus à des problèmes logistiques : les conteneurs étaient moins disponibles ou les livraisons étaient retardées. En raison des restrictions de déplacement, de nombreux travailleurs ont dû être remplacés lors des récoltes. Parfois ces dernières ont même été perdues. Au Nord, d'importants salons et événements commerciaux ont été annulés. Ces derniers représentaient une occasion pour les coopératives Fairtrade de s'ouvrir à de nouveaux marchés. Grâce à une utilisation élargie de la prime Fairtrade, diverses coopératives ont pu distribuer des denrées alimentaires à leurs membres ou amortir leur perte de revenus. En outre, l'exemple de Red Ecolsierra en Colombie montre comment les coopératives ont eu recours à la numérisation, à la livraison à domicile et à d'autres idées innovantes.

 

 

 

+8% 6 578 tonnes

En 2020, le cacao Fairtrade en Suisse a connu une forte croissance continue pour atteindre un nouveau record. Davantage de partenaires ont opté pour Fairtrade, qui offre aux producteurs de cacao un prix minimum garanti (2 400 dollars par tonne, soit une augmentation de 20 % par rapport à l'année précédente). Il s'agit d'une évolution positive dont les pays producteurs de cacao ont grand besoin. Les petits producteurs de cacao du monde entier dont ceux d'Afrique de l'Ouest ont été touchés par la pandémie de Covid-19. Les différents confinements ont entraîné des problèmes de transport et les travailleurs n'ont pas pu se déplacer. Le réseau de producteurs Fairtrade Africa n'a plus été en mesure d'effectuer des visites sur le terrain en raison de la pandémie et s'est appuyé sur une formation et un soutien à distance pour demander des contributions au fonds. Les fonds liés à la pandémie de Coivd-19 de Fairtrade sont arrivés au bon moment : lorsque les petits producteurs en avaient le plus besoin.

 

+5% 9 143 tonnes

Pour la quatrième année consécutive, le sucre Fairtrade en Suisse a continué à gagner du terrain. Les consommateurs ont cuisiné davantage à la maison cuisinant étant donné les mesures de confinement. Cette croissance a été particulièrement significative pour l'Amérique centrale cette année : outre la pandémie de Covid-19, le Belize, le Costa Rica et le Salvador ont été frappés par de fortes pluies et une série de tempêtes tropicales, entraînant de nombreuses inondations qui ont eu des conséquences dévastatrices pour les producteurs de sucre : de nombreuses récoltes ont été perdues ou considérablement réduites. Tout au long de l'année, le système Fairtrade a collaboré pour atténuer les effets de la pandémie de Covid-19, par exemple en fournissant de la nourriture et des articles d'hygiène aux producteurs de sucre au Salvador et en Inde. En outre, un nouveau programme Fairtrade à l'île Maurice ayant pour but de produire de la canne à sucre respectueuse du climat semble avoir des résultats prometteurs.

 

Nos prestations

Business to Business

RAPPORT D'IMPACT ET RAPPORT ANNUEL

Fairtrade pour plus de durabilité

Le Covid-19 tient le monde en haleine. La crise sanitaire constitue un nouveau départ afin de rendre la consommation plus durable à moyen et long terme malgré les énormes défis sociaux et économiques

Découvrez la contribution significative du commerce équitable et les réalisations atteintes au cours de l’année précédente en collaboration avec nos partenaires

Fairtrade autour du monde