Produits composés

Les standards Fairtrade dans le cas des produits composés

Des chocolats aux glaces, du yogourt au thé glacé, la liste des produits Fairtrade est vaste. Les denrées alimentaires contenant plusieurs composants sont qualifiés de « produits composés

Pour que des produits puissent porter le label Fairtrade, toutes leurs matières premières doivent provenir du commerce équitable, à l’exception des ingrédients disponibles en dehors de ce circuit tels que l’eau, les œufs, le lait, la farine ou le sel. La règle « All that can be Fairtrade, must be Fairtrade » (tout ce qui est Fairtrade, doit être issu du commerce équitable) s’applique en l’occurrence. Lorsqu’il s’agit de monoproduits, c’est-à-dire de produits constitués d’un seul ingrédient (par ex. café, riz, bananes, sucre), chaque produit dans son intégralité doit toujours être commercialisé à 100% sur une base équitable pour être Fairtrade.

Pour qu’un produit composé puisse porter le label Fairtrade, tous ses ingrédients disponibles en tant que matières premières certifiées Fairtrade doivent donc être achetées auprès de sources de commerce équitable. En même temps, tous les ingrédients certifiés Fairtrade, mesurés par rapport au poids/volume normal de tous les composants d’origine avant la transformation doivent représenter au moins 20%. L’eau ajoutée et/ou les produits laitiers ne sont pas pris en considération lors du calcul, si leur part s’élève à plus de 50% du produit final.

Le texte figurant sur l’emballage fournit l’indication précise du pourcentage Fairtrade dans le produit final.

    DES PRODUITS COMPOSÉS ESSENTIELS POUR LES AGRICULTEURS FAIRTRADE

    Il est primordial pour les petits paysans dans les pays émergents et en développement qu’ils puissent vendre une part aussi grande que possible de leur récolte à des conditions de commerce équitable. Peu leur importe en l’occurrence de savoir si leurs matières premières sont utilisées au final dans une tablette de chocolat, dans un yogourt ou sous la forme de poudre de chocolat sur un cappuccino.

    Il est néanmoins crucial pour les petits paysans que leurs matières premières puissent être incorporées à raison d’une part de 20% au moins dans des produits composés, car elles sont ainsi utilisables dans bien plus de produits. De nos jours, près de 900 tonnes, soit environ 2/3 du sucre certifié Fairtrade importé, sont destinées à des produits composés, dont un peu plus de 10% finissent dans du chocolat et à peu près 56% dans des petits gâteaux des glaces et des boissons sucrées comme du thé glacé ou des boissons chocolatées. Si le pourcentage minimal était élevé à 50%, les chiffres d’affaires générés précisément par les glaces et les petits gâteaux baisseraient nettement, étant donné que la part Fairtrade effectivement utilisable se situe souvent en dessous de 50% dans les petits gâteaux et les glaces de par leurs recettes.