Café Fairtrade

Petits grains, grands effets

80% du café provient de 25 millions de petits producteurs possédant moins de 10 hectares de terre. Beaucoup d’entre eux vivent avec moins de 2 dollars par jour, souvent dans des régions reculées, et sont confrontées à de multiples problèmes. Le label Fairtrade est un concept global qui aide les petits producteurs à sortir de cette spirale.

Info produit suisse

  • Lancement: 1992
  • Provenance: Bolivie, Brésil, République démocratique du Congo, Côte d'Ivoire, Cameroun, Colombie, Costa Rica, République dominicaine, Equateur, Ethiopie, Guatemala, Honduras, Haïti, Indonésie, Inde, Kenya, Laos, Malawi, Mexique, Nicaragua, Pérou, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Rwanda, El Salvador, Tanzanie, Ouganda, Vietnam, Zambie
  • Ventes café torréfié: 6'451 t (2017)  - Développement des ventes
  • Part de marché: 10% (estimation commerce de détail)
  • Part de l’offre bio: 27%
  • Offre: grains entiers, moulus, lyophilisés (café instantané), sans caféine, Pads/Pods et capsules

Brochure

Café Fairtrade

Tout ce qu’il faut savoir sur le café Fairtrade en un coup d’œil.

En savoir plus

Les producteurs de café Fairtrade

Découvrez d’où vient le café Fairtrade et faites la connaissance des producteurs et productrices de café.

En savoir plus

Standards Fairtrade

Le label Fairtrade impose des exigences non seulement à la culture mais également à la chaîne de création de valeur.

En savoir plus

Histoires de café: trois producteurs de café parlent de leur travail au quotidien

Pour de nombreuses personnes il est impensable de commencer la journée sans café. Mais que se passe-t-il jusqu’à la dégustation du p’tit noir?

Histoires de café de l’Inde, de Tanzanie et du Guatemala

Sur les traces du café Fairtrade

La traçabilité du café Fairtrade peut être directement établie. Le café provient à 100% d’une coopérative de café Fairtrade. À chaque phase de la production, les grains de café sont séparés des grains «non Fairtrade». Le flux des marchandises et de l’argent tout au long de la chaîne de livraison est soumis à un contrôle indépendant.

Défis

  • Le changement climatique place les familles de producteurs devant de grands défis. L’apparition de certains nuisibles et de maladies est favorisée par l’augmentation des températures. Le champignon Hemileia vastatrix fait actuellement des ravages dans de nombreuses régions d’Amérique latine.
  • Le prix du café sur le marché mondial est sans cesse soumis à des fluctuations.
  • Pouvoir de négociation faible: les petits producteurs qui ne sont pas regroupés en coopératives sont livrés sans protection aux négociants locaux et ne disposent pas d’accès aux informations concernant le marché et les prix.
  • En raison de surfaces cultivées de petite taille et de récoltes faibles, les petits producteurs de café vivent dans la pauvreté.
  • Peu ont leur mot à dire dans la chaîne de livraison du café car cette dernière est dominée par un petit nombre de multinationales commerciales et spécialisées dans la torréfaction. 5 groupes multinationaux seulement règnent sur 45% du marché du café.
  • Des coûts agricoles et budgétaires croissants, notamment dus à la crise économique, constituent des obstacles pour les producteurs de café.

Pourquoi Fairtrade fait la différence

Fairtrade est un concept global qui offre une alternative aux petits producteurs de café :

Regroupement en coopératives

Les coopératives de café Fairtrade sont organisées de façon démocratique. Cela apporte de nombreux avantages : un pouvoir de négociation plus élevé, la possibilité de faire des acquisitions ensemble, un accès simplifié au financement et un apprentissage mutuel.

Des revenus stables qui apportent de la sécurité

Le prix minimal Fairtrade représente un filet de sécurité face aux prix volatils du marché mondial. La prime Fairtrade permet de réaliser des investissements dans des projets sociaux ainsi que dans la mise en place de mesures visant à augmenter la productivité.

Droit de regard

Du receveur passif au créateur actif : les coopératives de café sont organisées de façon démocratique et décident ensemble dans quels projets sociaux, écologiques et économiques il convient d’investir la prime Fairtrade.

Accès au conseil

Dans les pays producteurs, des conseillères et conseillers des réseaux de producteurs Fairtrade proposent des formations et du conseil. L’objectif est de fournir aux producteurs et productrices des informations sur le label Fairtrade et d’aider les groupes de producteurs existants à respecter les standards et à développer les capacités de gestion. Des contacts avec des ONG locales sont également établis.

Soutien dans l’adaptation au changement climatique

En principe, grâce à des revenus plus élevés, les organisations partenaires sont mieux préparées à relever les défis. De l’argent est investi dans des mesures d’adaptation au changement climatique et dans des méthodes de culture alternatives. Les producteurs qui ont perdu leur récolte à cause du champignon Hemileia vastatrix sont aidés de façon ciblée. Le réseau global doit être considéré également comme un partenaire dans les situations d’urgence.

Accès aux crédits

Pour de nombreux petits producteurs, l’accès aux crédits relève du défi. La certification Fairtrade est souvent, pour les coopératives de café, un pas important permettant d’obtenir plus facilement un financement ou des contacts vers des institutions de microfinance.

Augmentation de la productivité et de la qualité

Les producteurs de café sont tenus de d’investir un quart de la prime Fairtrade dans la productivité et la qualité.

Effet

À la fin de l’année 2014, 445 organisations de petits producteurs réparties dans 30 pays disposaient d’un label Fairtrade pour le café. Plus de 812 000 petits producteurs et productrices étaient membres d’organisations de producteurs détenant un label Fairtrade pour le café.