La coopérative du café HOAC en Papouasie-Nouvelle-Guinée

La coopérative HOAC –The Highland Organic Agriculture Cooperative – est établie à l’est de la région Purosa-Okapa, située dans les Highlands de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Dans cette zone, un climat pluvieux et des sols volcaniques riches en minéraux créent des conditions idéales pour cultiver plusieurs variétés traditionnelles d’arabica. Pendant des années, il était difficile de parvenir dans la région reculée et isolée, si bien que ses habitants n’avaient guère la possibilité de gagner leur vie par le commerce. Mais leur situation a changé : la prime Fairtrade a permis de financer des transformations considérables au niveau des infrastructures.


place/pays
Goroka, Papua Neuguinea PN

FLO-ID
2897

Forme d'organisation
Coopérative

fondation
2004

Cultivateurs / cultivatrices
1900


Fairtrade nous a montré que nous sommes capables de développer notre région par nos propres moyens. La prime Fairtrade a fortement influencé notre communauté, apportant des bénéfices à toutes les familles, pas seulement à celles des caféiculteurs.

Dans le but d’améliorer leur position sur le marché d’exportation, plusieurs familles de petits paysans se sont associées et ont fondé The Highland Organic Agriculture Cooperative (HOAC) en 2004. La vie communautaire s’est renforcée dès qu’il a fallu mener à bien les tâches organisationnelles liées à la création de la coopérative. L’ensemble des agriculteurs associés ont toujours cultivé leur café suivant des critères biologiques.« Fairtrade nous a montré que nous sommes capables de développer notre région par nos propres moyens », déclare Eno Nosare, membre de la coopérative HOAC.

 

Les quelques routes existantes en mauvais état ont été élargies et assainies grâce à la prime Fairtrade. Ces travaux ont non seulement favorisé la vente des propres produits au-delà des frontières régionales, mais aussi élargi la gamme de produits importés. De plus, la population a désormais un accès simplifié aux soins médicaux et à l’éducation. « La prime Fairtrade a fortement influencé notre communauté, apportant des bénéfices à toutes les familles, pas seulement à celles des caféiculteurs », commente Daniel Kinne, président de HOAC.

 

Plus de deux millions d’habitants de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, soit 40 pourcent de la population, dépendent directement ou indirectement de la caféiculture. Sans les recettes réalisées grâce à elle, il leur serait impossible de financer leur nourriture, vêtements, médecine et éducation. Les ventes du café produit par la coopérative HOAC permettent aux plus de 2000 membres de satisfaire à leurs besoins élémentaires quotidiens et d’améliorer leurs conditions de vie et de travail. En outre, la communauté accède à de nouvelles sources de revenu. La prime Fairtrade a également contribué à financer de nouveaux pupitres et livres pour 20 écoles dans la région Purosa-Okapa, à étoffer l’équipement de quatre centres de soins et de secours, ainsi qu’à acheter une scierie portable pour améliorer la transformation du café. Ainsi, les paysannes et paysans peuvent aussi augmenter la qualité et la valeur de leur café.

 

retour