La coopérative de café ASPROTIMANA en Colombie

ASPROTIMANA a été fondée en 2001 à l'initiative de 32 producteurs désireux de développer une chaîne d’approvisionnement plus stable pour leur café dans le but d’améliorer la situation sociale et économique des familles de la région.

La coopérative est basée dans le district de Huila et comprend 22 villages dans les régions de Timana, Elijah et Suaza. Le nom de la coopérative vient de la tribu Timanaes, qui habitait à l'origine la région.

Aujourd'hui, la coopérative comprend 85 familles de petits caféiculteurs qui se consacrent à l'amélioration de leur niveau de vie par la production et l'exportation de café de qualité.

La société a de l'expérience dans la commercialisation de spécialités de café et répond aux normes Good Agricultural Practices (GAP) exigées par les pays importateurs. Ce faisant, elle a mis au premier plan la qualité des processus de production des petites entreprises membres. Ils ont remporté le Great Taste Awards pendant deux ans.
Plus de 80% de la production de café d'ASPROTIMANA est cultivée dans les zones ombragées à haute altitude, ce qui se traduit par une qualité de grains nettement supérieure et des bénéfices inférieurs. Cette philosophie de la qualité au détriment de la quantité reste un défi pour les agriculteurs.


place/pays
Planadas, Tolima, Kolumbien CO

FLO-ID
30000

Forme d'organisation
Coopérative

surface
2200.00 ha

production
4500.00 t

fondation
2000

www


 

Des projets haut de gamme réalisé Fairtrade

ASPROTIMANA a investi sa prime Fairtrade dans les domaines suivants :

Qualité et productivité :
Un programme d'assistance technique a été mis au point à l'intention des agriculteurs pour améliorer les pratiques agricoles et accroître la productivité. De plus, un agronome a été engagé comme consultant externe pour aider les membres à améliorer la qualité de leur café.

Gestion :
Une partie de la prime Fairtrade a été investie dans des activités de marketing. Il est important que la coopérative puisse augmenter ses ventes en commercialisant son café auprès d'acheteurs internationaux. Une stratégie de gestion des risques a également été élaborée.

Infrastructure :
Les conditions de logement des travailleurs saisonniers ont été améliorées. En outre, les agriculteurs peuvent désormais demander des prêts à la coopérative pour investir dans des exploitations qui n'auraient pas été possibles auparavant.

 

retour