La ferme floricole Hoja Verde en Équateur

Die Fairtrade Blumenfarm Hoja Verde liegt auf knapp 3000 Metern Höhe in Cayambe, einer Provinzstadt in Ecuador. Die Hochebenen Ecuadors bieten aufgrund des Klimas ideale Produktionsbedingungen für Rosen - seit den 1990er Jahren wurde die Region zu einem der weltweit größten Anbaugebiete der eleganten Blume. Kanton und Stadt haben seither ein deutliches Bevölkerungswachstum erfahren. Auf Hoja Verde kümmern sich über 200 Mitarbeiterinnen und Mitarbeiter um die Aufzucht, Ernte und Verpackung der insgesamt über 75 Rosenarten.


place/pays
Cayambe, Ecuador EC

FLO-ID
4410

Forme d'organisation
Plantation

surface
18.00 ha

production
8986.00 sti

fondation
1997

certificat
2002

Ouvriers / ouvrières
233


Teaserbild - Hoja Verde

 

Des projets haut de gamme réalisé Fairtrade

Programme alimentaire:
Chaque mois, des produits alimentaires de base à un prix plus avantageux sont offerts aux ouvrières et ouvriers.

Programme de bourses

Jardin d'enfants:
Grandes soutien de l'école maternelle publique par l’argent des primes

Soins de santé:
Un projet de médecine préventive de campagne va être financé grâce à la prime. Ceci est très important, car la sécurité sociale ne couvre que les ouvrières et les ouvriers, mais pas leurs familles.

 

Les ouvriers sont fiers de voir que non seulement eux-mêmes peuvent bénéficier de projets réalisés grâce au Fairtrade, mais aussi l'ensemble de la Communauté.

Wilson Duran, HR Hoja Verde

Les mères du monde entier méritent une protection particulière. Pourquoi pas aussi dans les plantations où le thé, les oranges ou les roses sont cultivées principalement pour l'exportation et où les conditions de travail ne sont pas acceptables ? Beaucoup d’employés sont des femmes. De faibles revenus et des emplois précaires déterminent leur vie quotidienne. Pour nourrir leurs familles, ces femmes font face à des risques pour leur santé liés aux engrais et pesticides, ainsi qu’à des horaires de travail excessifs et à des travaux physiques difficiles à supporter.

 

Absatzbild - Hoja Verde
Dans les exploitations de fleurs certifiés Fairtrade, des précautions supplémentaires sont prises pour protéger les femmes: par exemple, les femmes enceintes ou qui allaitent ne doivent pas effectuer des tâches potentiellement dangereuses; elles peuvent, si elles le désirent, remplacer le congé de maternité par de l'argent.

 

Verpackte Rosen auf der Blumenfarm Hoja Verde
Mercedes Farinango (29 ans) est employée depuis trois ans et est actuellement en congé de maternité pour prendre soin de son bébé, ce qui lui laisse plus de temps pour ses deux aînés qui ont trois et dix ans. « Comme je devais rester couchée, j’ai pu arrêter de travailler deux semaines avant l’accouchement », dit-elle. Durant son congé maternité elle touche de la sécurité sociale 75% de son salaire dont 25% sont payés par la ferme coopérative Hoja Verde.« Dans d'autres fermes il n'y a pas d'assurance parce qu’il n’y a pas de contrats, et donc pas d'argent pour les congés de maternité » rapporte Mercedes Farinango. «Nous avons un contrat de travail écrit. C’est un gage de sécurité et j’ai plus de temps pour la famille. "

 

Absatz
A la fin du congé de maternité de douze semaines, Mercedes Farinango retournera travailler à la ferme Hoja Verde fleurs. En cas de problème, elle pourra faire appel au travailleur social de la ferme.

 

Absatz
retour