L'organisation "Van Chan Bio Farmers Club" au Vietnam

Les familles de petits exploitants du Club des agriculteurs biologiques de Van Chan vivent dans les hautes terres du nord du Vietnam, plus précisément dans la province de Yen Bai, où la culture du thé, du gingembre et des épices a une longue tradition. La région est également la zone d'installation de nombreuses minorités ethniques. Parmi eux figurent les membres de deux tribus montagnardes (Hâmong et Dao) qui se sont regroupés pour former le Van Chan Organic Famers Club afin de commercialiser ensemble du thé et du gingembre.

place/pays
Hanoi, Vietnam VN

FLO-ID
4435

Forme d'organisation
Coopérative

fondation
1996

certificat
2009

Cultivateurs / cultivatrices
422


Une coopérative qui a de l'histoire

Le projet sur le thé dans le nord du Vietnam a été lancé en 1996 par une ONG néerlandaise appelée KWT (Comité pour la science et la technologie). À cette époque, l'intérêt principal était de générer des revenus pour les membres des tribus montagnardes en commercialisant des épices. Cependant, les producteurs étaient également intéressés par la commercialisation du thé sauvage récolté dans la région. C'est ainsi qu'ils sont entrés en contact en 2002 avec Cha Do, une entreprise de commerce de thé de Brême qui se concentre sur le commerce biologique et équitable, grâce auquel EZA obtient ce thé sauvage unique.
Les membres actuels du club des agriculteurs biologiques de Van Chan ont travaillé avec Cha Do et la société d'exportation locale Vi Vang, fondée en 2004, avant même de fonder leur "club", mais ils n'étaient pas organisés. En 2006, ils se sont dotés d'une structure démocratique sous la forme d'une association de petits agriculteurs : Chaque communauté villageoise fournit un membre du conseil d'administration de quatre membres et du comité de contrôle interne. En outre, chaque communauté villageoise envoie des délégués élus à l'assemblée générale. D'autre part, chaque village est soutenu par un membre formé en tant que conseiller pour les questions techniques. Ce processus a été soutenu et accompagné par le KWT. En 2007, KWT a été enregistrée en tant qu'organisation de producteurs certifiée COMMERCE ÉQUITABLE. Les tâches du "club" sont principalement l'organisation de la production et de la transformation, le conseil technique, la sensibilisation et les programmes éducatifs pour les membres.

 

Les producteurs

Les 422 familles membres du club des bio-agriculteurs de Van Chan viennent de quatre communautés villageoises des districts de Van Chan et de Tram Tou de la province de Yen Bai, dans le nord du Vietnam. Ils sont tous membres des Hâmong et des Dao, ce qui fait d'eux deux des 53 minorités ethniques du Vietnam. Les maisons des différentes communautés villageoises sont souvent éloignées les unes des autres. Le manque de routes et les mauvaises routes, qui sont souvent difficilement utilisables pendant la saison des pluies, rendent difficile l'accès aux colonies. Les Hâmong et les Dao ont vécu pendant de nombreuses générations comme des nomades dans les régions forestières de montagne, mais récemment, beaucoup de ces familles se sont installées. Cela est également associé à un changement dans la façon de produire et de gérer leur propre terrain. Les méthodes de l'agriculture biologique sont tombées ici sur un terrain fertile et devraient assurer aux familles leurs rendements et leurs revenus à l'avenir. En outre, la certification biologique signifie un avantage concurrentiel clair sur les acheteurs principalement chinois et la possibilité de commercialiser leur propre récolte à des prix plus intéressants que ceux du thé et des épices biologiques, dans certains cas déjà dans des conditions de commerce équitable.

 

Les familles membres du Bio Farmers Club Van Chan possèdent 2 à 4 hectares de terres ou de forêts. Environ 50 % de ces terres sont utilisées pour la culture du gingembre et de la cannelle, les 50 % restants sont destinés à l'autosuffisance, principalement pour la culture du riz, du maïs et des légumes. Le thé est collecté par les familles dans les forêts de montagne environnantes. Les travailleurs saisonniers ne sont pas employés. Tous les membres s'engagent à respecter les directives de l'agriculture biologique. L'Union néerlandaise de contrôle des certificateurs biologiques est responsable de la surveillance.
La transformation des feuilles de thé est effectuée par trois usines de thé locales. Ils achètent le thé aux producteurs et paient à la livraison. Le prix du thé est négocié entre le club des agriculteurs biologiques de Van Chan et l'entreprise de transformation concernée. La base en est le prix du thé local, qui est principalement déterminé par la demande de la Chine. À cela s'ajoutent des suppléments pour la qualité biologique et la prime au commerce équitable. C'est finalement le grand avantage monétaire des membres du club des agriculteurs biologiques de Van Chan.

 

retour