La coopérative de bananes Aspraosra au Pérou

Dans la région de Piura, au nord-ouest du Pérou, le café et le cacao sont cultivés depuis plus de 100 ans et sont désormais considérés comme des produits d'exportation spéciaux. Des plantes obsolètes, l'infestation des arbres, la négligence des parcelles de terrain et l'absence de structure de commercialisation ont, par le passé, entraîné des prix bas, de faibles volumes de production et donc une base de revenus difficile pour les petits agriculteurs, dont la plupart vivent de l'agriculture. Les rares ressources ont été principalement et pendant longtemps absorbées par l'agriculture de subsistance. Au début des années 1990, les premières organisations faîtières du café ont été créées dans la région dans le but de fournir aux petits agriculteurs un moyen de subsistance - la commercialisation du café et du cacao. L'une de ces organisations faîtières est CEPICAFE, fondée en 1995, qui a conclu des alliances stratégiques avec des coopératives de la région afin de gagner en poids et en influence politique. Ce n'est que dix ans plus tard que la coopérative Norandino a été fondée. L'objectif de la coopérative était de diversifier la production des trois organisations CEPICAFE, CENFROCAFE et CAJAMARCA - qui sont principalement spécialisées dans la commercialisation équitable du café et du cacao - et de consolider leurs structures, offrant ainsi aux producteurs plusieurs opportunités de revenus. Divers programmes de diversification ont conduit les petits agriculteurs à produire non seulement du cacao et du café, mais aussi de la canne à sucre et des fruits, et à transformer les jus, les confitures et le sucre mascobado par l'intermédiaire de ces coopératives. L'agriculture biologique a également permis d'accroître la productivité et d'améliorer la qualité. Aujourd'hui, la coopérative garantit une qualité élevée et soutient ses membres avec l'argent des primes de vente en fournissant un soutien technique à l'ensemble des 7 000 producteurs, en remboursant des prêts et en réinvestissant partiellement dans les installations de transformation, ce qui permet d'accroître la valeur ajoutée. Les résultats sont évidents ; Norandino a déjà reçu plusieurs prix pour ses produits transformés de première qualité.

place/pays
Morropón, Peru

FLO-ID
27710

Forme d'organisation
Coopérative

surface
234.4 ha

production
6027.34 (t)

certificat
1995

Cultivateurs / cultivatrices
185


La structure de la coopérative de bananes a l'avantage que la production, le commerce et les conditions de vie de tous les membres s'améliorent constamment. Les petits agriculteurs ne sont pas si fortement exposés aux fluctuations des prix sur le marché mondial car ils sont constamment payés à un prix équitable pour leur travail.
En outre, les petits exploitants reçoivent une éducation et une formation pour améliorer encore leurs conditions de production de manière durable, assurant ainsi une source de revenus fiable pour les membres et leurs familles.
La coopérative représente des normes qui doivent être respectées par tous les membres. Par exemple, l'administration démocratique est l'une de ces normes, tout comme la promotion de l'éducation, de l'égalité et de la justice entre les sexes.

 

Fairtrade soutient la communauté

Plusieurs projets communs ont déjà été mis en œuvre avec l'aide de la prime du commerce équitable. Par exemple, l'argent a été utilisé pour financer l'expansion et l'amélioration des routes d'accès aux fermes et aux champs. Cela facilite non seulement le transport des bananes, mais garantit également que les biens nécessaires parviennent aux familles de la coopérative. En outre, la prime du commerce équitable a été utilisée pour étendre le système d'irrigation afin de faciliter les récoltes et pour financer la construction d'installations sanitaires.

 

retour