Les producteurs Fairtrade

Derrière chaque produit il y a des Hommes

Sur la carte du monde, vous trouvrez un choix de producteurs Fairtrade vendant leur production en Suisse. En utilisant les filtres, vous pouvez rechercher les producteurs par produit ou pays.

La coopérative Bukonzo Organic Farmers Cooperative Union (BOCU)

La Bukonzo Organic Farmers Cooperative Union (BOCU) est une union coopérative de deuxième niveau située dans les comtés ruraux de Bukonzo et Busongora du district montagneux de Kasese, dans l'ouest de l'Ouganda. La plupart des agriculteurs de la coopérative sont des agriculteurs de subsistance, qui cultivent à très petite échelle une variété de cultures de rente comme les bananes, le café, les haricots, le maïs, le manioc et la vanille.
La BOCU a été créée en 2004 en tant que consortium d'organisations non gouvernementales et d'associations promouvant la production et la commercialisation du café Arabica biologique de ses membres. Leur mission était d'améliorer la vie de tous les petits exploitants de la coopérative et de créer des moyens de subsistance durables pour les communautés locales. Leur nombre est en constante augmentation et les femmes représentent 37 % des membres.
Les montagnes Rwenzori, dans le district de Kasese, contribuent à créer les conditions parfaites en haute altitude pour que les membres de la BOCU puissent cultiver du café de classe mondiale, et elles ont obtenu la certification "commerce équitable" en 2013. La coopérative a également été la première de la région à être certifiée biologique, ses membres étant désormais les premiers à produire du café 100 % biologique dans l'ouest de l'Ouganda.

place/pays
Bukonzo and Busongora counties, Uganda UGA

FLO-ID
29121

Forme d'organisation
Coopérative

surface
1,790 ha

fondation
2004

certificat
2013

Cultivateurs / cultivatrices
1975

www

 

Des projets haut de gamme réalisé Fairtrade

 Les membres de la BOCU sont très enthousiastes et s'engagent en faveur du café biologique et de haute qualité du commerce équitable. L'organisation compte 1 975 membres, dont 730 sont des femmes. L'union dispose d'une assemblée générale qui se réunit une fois par an. L'assemblée générale des membres élit démocratiquement un comité de gestion, qui est responsable de la gestion des différentes organisations.


Comme BOCU vient d'être certifié, les projets financés par les primes du commerce équitable en sont encore à leurs débuts. Ils ont un certain nombre de plans pour le développement de la zone locale et sont très désireux de commencer leur travail pour créer un avenir durable.

 

Programmes sociaux et économiques



Les membres de cette organisation nouvellement certifiée prévoient d'utiliser leur prime dans un certain nombre de projets sociaux et économiques au profit du grand public.

 

Changement climatique et biodiversité



Les membres du BOCU élaborent actuellement une stratégie sur le changement climatique afin de réduire les risques élevés auxquels ils sont exposés. Les pratiques de conservation de l'eau sont largement utilisées et les agriculteurs ne cultivent pas certaines parties de leurs champs pour promouvoir la biodiversité.

 

Défis

- Il existe un besoin général de développement durable dans la région reculée de Kasese, car les normes en matière d'éducation, de santé et d'eau sont moins élevées que dans d'autres parties de l'Ouganda. - La région est relativement inaccessible et dispose d'un mauvais réseau routier, ce que la coopérative a dû surmonter pour pouvoir commercialiser le café. - Les membres de la BOCU sont situés à très haute altitude, de sorte que les agriculteurs doivent transporter leur café à vélo. On les voit parfois équilibrer de lourdes charges sur leur tête pour se rendre dans les centres commerciaux.

 

retour

Grâce aux agricultrices et agriculteur, travailleuses et travailleurs du monde entier, nous disposons chaque jour d’un vaste éventail de marchandises. 70% de la population mondiale se nourrit de denrées alimentaires cultivées par 500 millions de petites productrices et petits producteurs. L’agriculture est la principale source de revenu et d’emploi des ménages pauvres dans les zones rurales et elle assure la subsistance de 40% de la population mondiale actuelle.

Les mécanismes du commerce mondial entraînent une répartition inéquitable des bénéfices des échanges internationaux. Les personnes se trouvant au début de la chaîne d’approvisionnement des pays dits en développement ou émergents sont défavorisées par rapport aux autres, elles ont moins d’emprise sur la situation et doivent faire face à des conditions de vie et de travail plus précaires.

Par ailleurs, les petites exploitations agricoles sont les plus touchées par les changements climatiques. Chaque année, 12 millions d’hectares de terres agricoles deviennent incultivables en raison de la désertification et de la sécheresse. Une simple hausse de température de 1°C génère des pertes de récolte de 5-10% pour les variétés de céréales les plus courantes. Durant les dix dernières années du 20e siècle, 99% des personnes qui ont perdu la vie lors de catastrophes naturelles d’origine climatique vivaient dans des pays pauvres.

Renforcer les droits, améliorer le quotidien

Fairtrade permet aux productrices et producteurs de régions telles que l’Afrique, l’Asie et l’Amérique latine de devenir un véritable moteur de changement dans leur propre environnement et de construire leur avenir en toute autonomie.

Dans 75 pays, quelque 1,66 million de paysannes et paysans, travailleuses et travailleurs des plantations tirent aujourd’hui profit de leur participation à Fairtrade. Agricultrices et agriculteurs se regroupent au sein d’organisations démocratiques qui défendent plus efficacement leurs intérêts sur le marché et accroissent leurs rendements agricoles par le biais d’acquisitions communes et de formations continues. Les travailleuses et travailleurs des plantations reçoivent de Fairtrade le soutien nécessaire pour pouvoir exprimer avec force leurs droits et besoins via des organes de représentation démocratiques comme les syndicats et obtenir de meilleures conditions de travail ainsi qu’une plus grande stabilité salariale.

Prime et participation politique

Tous profitent de la prime Fairtrade qui finance des projets visant à alléger leur quotidien et celui de leur famille et entourage : éducation, soins de santé, amélioration des conditions de logement et mesures axées sur l’augmentation de la productivité des petites exploitations agricoles. Dans le système Fairtrade, leur statut de membre des réseaux de producteurs Fairtrade Africa, Network of Asian and Pacific Producers (NAPP) et Coordinator of Fairtrade Latin America and the Caribbean (CLAC) leur assure 50% des voix à l’Assemblée générale de Fairtrade.

Carte des producteurs Fairtrade

Un moyen d’en savoir plus sur les producteurs et de découvrir comment Fairtrade fait la différence pour les petits producteurs familiaux et les travailleuses et travailleurs des plantations. Filtrez les données facilement en fonction des produits et endroits qui vous intéressent.