Les producteurs Fairtrade

Derrière chaque produit il y a des Hommes

Sur la carte du monde, vous trouvrez un choix de producteurs Fairtrade vendant leur production en Suisse. En utilisant les filtres, vous pouvez rechercher les producteurs par produit ou pays.

La coopérative Café Orgánico Marcala S.A. (COMSA) en Honduras

Plus de 840 caféiculteurs se sont réunis au sein de l'organisation Comsa et misent sur l'agriculture biologique et le commerce équitable. Sur leurs petites parcelles, ils cultivent et soignent des caféiers d'Arabie (Coffea arabica) dont ils exportent le café, entre autres vers la Suisse. Pour leurs propres besoins, ils cultivent des légumes et des fruits et élèvent du bétail et de la volaille. Grâce à Fairtrade, ils vendent leur récolte de café à un prix minimum qui est souvent supérieur au prix du marché et qui leur donne plus de sécurité sur le plan financier. Une prime Fairtrade destinée à des projets d'intérêt général vient s'ajouter à ce prix.

place/pays
Marcala La Paz, Honduras HN

FLO-ID
4241

Forme d'organisation
Coopérative

surface
2327.20 ha

fondation
2000

certificat
2005

Cultivateurs / cultivatrices
842

www

Fini le recopiage du tableau noir tel que les enfants le pratiquent dans les écoles publiques ! À Marcala, dans l’arrière-pays du Honduras, les enfants sont stimulés de façon multiple et complète selon des méthodes de l’école Waldorf et de la pédagogie Montessori. L’accent est mis sur leur capacité à penser et à réfléchir par eux-mêmes.

Fairtrade a rendu ce changement possible. Nous vous en racontons ici l’histoire. Plus de 840 caféiculteurs se sont réunis au sein de l’organisation Comsa et misent sur l’agriculture biologique et le commerce équitable. Sur leurs petites parcelles, ils cultivent et soignent des caféiers d’Arabie dont ils exportent le café, entre autres vers la Suisse. Pour leurs propres besoins, ils cultivent des légumes et des fruits et élèvent du bétail et de la volaille. Grâce à Fairtrade, ils vendent leur récolte de café à un prix minimum qui est souvent supérieur au prix du marché et qui leur donne plus de sécurité sur le plan financier. Une prime Fairtrade destinée à des projets d’intérêt général vient s’ajouter à ce prix. C’est là que l’école entre en jeu !

Grâce à la prime, la Comsa a ouvert sa propre école en septembre 2016.

Les enfants y reçoivent un enseignement couvrant à la fois les matières habituelles, les valeurs éthiques et une initiation à la réflexion globale. Ils y sont aussi familiarisés aux principes de l’agriculture durable et de l’alimentation saine – un savoir que la Comsa transmet également dans les écoles publiques.

Comme l’explique Rodolfo Peñalba, Directeur de la Comsa, les enfants acquièrent ainsi les connaissances nécessaires dans leur future vie de caféiculteurs et de membres de la communauté : « Pour nous qui sommes paysans, le développement des plantes commence avec la manipulation des semences et la culture des jeunes plants. Dans ce sens, le développement de l’être humain débute, aux yeux des membres de la Comsa, déjà chez les enfants. Ce sont eux les véritables alliés de l’avenir. Nous devons donc nourrir leur cerveau d’informations importantes, de pratiques saines, de sport, de musique, de science, d’art, d’agriculture, d’amour, de respect et d’estime de soi. »

En outre, la Comsa a utilisé la prime pour financer la bourse scolaire pour plus de 200 enfants et pour soutenir les parents afin qu’ils puissent mieux encourager le développement de leurs enfants. Des investissements sont aussi effectués dans les domaines de l’amélioration de la productivité et de la formation continue des membres. La Comsa organise des ateliers dans lesquels elle prépare ses membres aux conséquences du changement climatique. L’accent y est mis sur la création de sols sains et donc de conditions de croissance optimales, mais les installations expérimentales et l’innovation occupent également une place importante. Par exemple, les paysans apprennent à faire leurs propres produits phytosanitaires contenant des micro-organismes efficaces.

Réputée pour ses cursus agricoles, l’université El Zamorano a récemment envoyé ses étudiants à Marcala afin qu’ils y en apprennent plus sur l’agriculture biologique. L’engagement de la Comsa en faveur de la durabilité et du commerce équitable fait apparemment école.

 

retour

Grâce aux agricultrices et agriculteur, travailleuses et travailleurs du monde entier, nous disposons chaque jour d’un vaste éventail de marchandises. 70% de la population mondiale se nourrit de denrées alimentaires cultivées par 500 millions de petites productrices et petits producteurs. L’agriculture est la principale source de revenu et d’emploi des ménages pauvres dans les zones rurales et elle assure la subsistance de 40% de la population mondiale actuelle.

Les mécanismes du commerce mondial entraînent une répartition inéquitable des bénéfices des échanges internationaux. Les personnes se trouvant au début de la chaîne d’approvisionnement des pays dits en développement ou émergents sont défavorisées par rapport aux autres, elles ont moins d’emprise sur la situation et doivent faire face à des conditions de vie et de travail plus précaires.

Par ailleurs, les petites exploitations agricoles sont les plus touchées par les changements climatiques. Chaque année, 12 millions d’hectares de terres agricoles deviennent incultivables en raison de la désertification et de la sécheresse. Une simple hausse de température de 1°C génère des pertes de récolte de 5-10% pour les variétés de céréales les plus courantes. Durant les dix dernières années du 20e siècle, 99% des personnes qui ont perdu la vie lors de catastrophes naturelles d’origine climatique vivaient dans des pays pauvres.

Renforcer les droits, améliorer le quotidien

Fairtrade permet aux productrices et producteurs de régions telles que l’Afrique, l’Asie et l’Amérique latine de devenir un véritable moteur de changement dans leur propre environnement et de construire leur avenir en toute autonomie.

Dans 75 pays, quelque 1,66 million de paysannes et paysans, travailleuses et travailleurs des plantations tirent aujourd’hui profit de leur participation à Fairtrade. Agricultrices et agriculteurs se regroupent au sein d’organisations démocratiques qui défendent plus efficacement leurs intérêts sur le marché et accroissent leurs rendements agricoles par le biais d’acquisitions communes et de formations continues. Les travailleuses et travailleurs des plantations reçoivent de Fairtrade le soutien nécessaire pour pouvoir exprimer avec force leurs droits et besoins via des organes de représentation démocratiques comme les syndicats et obtenir de meilleures conditions de travail ainsi qu’une plus grande stabilité salariale.

Prime et participation politique

Tous profitent de la prime Fairtrade qui finance des projets visant à alléger leur quotidien et celui de leur famille et entourage : éducation, soins de santé, amélioration des conditions de logement et mesures axées sur l’augmentation de la productivité des petites exploitations agricoles. Dans le système Fairtrade, leur statut de membre des réseaux de producteurs Fairtrade Africa, Network of Asian and Pacific Producers (NAPP) et Coordinator of Fairtrade Latin America and the Caribbean (CLAC) leur assure 50% des voix à l’Assemblée générale de Fairtrade.

Carte des producteurs Fairtrade

Un moyen d’en savoir plus sur les producteurs et de découvrir comment Fairtrade fait la différence pour les petits producteurs familiaux et les travailleuses et travailleurs des plantations. Filtrez les données facilement en fonction des produits et endroits qui vous intéressent.