Les producteurs Fairtrade

Derrière chaque produit il y a des Hommes

Sur la carte du monde, vous trouvrez un choix de producteurs Fairtrade vendant leur production en Suisse. En utilisant les filtres, vous pouvez rechercher les producteurs par produit ou pays.

La coopérative du café Caficultores de Manizales en Colombie

La coopérative a été fondée le 22 août 1960 dans la commune de Caldas et a été soutenue dès le départ par la "Federación Nacional de Cafeteros" afin d’obtenir un capital destiné à la construction d'une infrastructure moderne. La création de la coopérative s'explique par la nécessité de payer un juste prix aux caféiculteurs et de contribuer à l'amélioration de la qualité de vie des caféiculteurs et de leurs familles.

place/pays
Chinchiná, Caldas, CO

FLO-ID
21323

Forme d'organisation
Coopérative

surface
13934 ha

production
31454.2 t

fondation
1960

certificat
2010

Cultivateurs / cultivatrices
3909

www

 

Des projets haut de gamme réalisé Fairtrade

Qualité et productivité :
des travaux de modernisation des systèmes d’égouts ont été lancés afin d’améliorer la qualité de la production dans les plantations. Les agronomes reçoivent des formations et une assistance technique.

Afin de prévenir l’exode rural, la coopérative investit une partie de la prime Fairtrade dans le programme Escuela y Café. Ce partenariat public-privé auquel sont associés cinq universités et le Comité de Cafeteros de Caldas (qui fait partie de la FNCC) propose un cursus d’agronomie. Le projet est cofinancé par la coopérative (la loi prévoit que 20 % des bénéfices soient affectés à la formation).

Programmes en faveur des femmes :
une partie de la prime Fairtrade est investie dans des programmes de promotion des femmes.

Économie :
les membres de la coopérative caféière accordent une grande importance à l’amélioration de la prévoyance vieillesse. La prime permet de financer des assurances obsèques et des assurances vie pour les membres de la coopérative.
À l’avenir, la coopérative entend permettre à ses membres de bénéficier du programme public BEPS (fond de retraite).

De même, l’accès au crédit a été facilité pour les membres de la coopérative.

Santé :
la coopérative investit une partie de la prime Fairtrade dans l’amélioration des soins de santé (BIVE). Ainsi, ses membres bénéficient de tarifs préférentiels auprès des médecins spécialistes et d’une prise en charge prioritaire en l’espace de cinq jours. Par ailleurs, la coopérative a mis en place un programme de soins vétérinaires.

Autre :
la coopérative organise une loterie et finance un voyage d’une semaine pour les 20 familles gagnantes.

 

retour

Grâce aux agricultrices et agriculteur, travailleuses et travailleurs du monde entier, nous disposons chaque jour d’un vaste éventail de marchandises. 70% de la population mondiale se nourrit de denrées alimentaires cultivées par 500 millions de petites productrices et petits producteurs. L’agriculture est la principale source de revenu et d’emploi des ménages pauvres dans les zones rurales et elle assure la subsistance de 40% de la population mondiale actuelle.

Les mécanismes du commerce mondial entraînent une répartition inéquitable des bénéfices des échanges internationaux. Les personnes se trouvant au début de la chaîne d’approvisionnement des pays dits en développement ou émergents sont défavorisées par rapport aux autres, elles ont moins d’emprise sur la situation et doivent faire face à des conditions de vie et de travail plus précaires.

Par ailleurs, les petites exploitations agricoles sont les plus touchées par les changements climatiques. Chaque année, 12 millions d’hectares de terres agricoles deviennent incultivables en raison de la désertification et de la sécheresse. Une simple hausse de température de 1°C génère des pertes de récolte de 5-10% pour les variétés de céréales les plus courantes. Durant les dix dernières années du 20e siècle, 99% des personnes qui ont perdu la vie lors de catastrophes naturelles d’origine climatique vivaient dans des pays pauvres.

Renforcer les droits, améliorer le quotidien

Fairtrade permet aux productrices et producteurs de régions telles que l’Afrique, l’Asie et l’Amérique latine de devenir un véritable moteur de changement dans leur propre environnement et de construire leur avenir en toute autonomie.

Dans 75 pays, quelque 1,66 million de paysannes et paysans, travailleuses et travailleurs des plantations tirent aujourd’hui profit de leur participation à Fairtrade. Agricultrices et agriculteurs se regroupent au sein d’organisations démocratiques qui défendent plus efficacement leurs intérêts sur le marché et accroissent leurs rendements agricoles par le biais d’acquisitions communes et de formations continues. Les travailleuses et travailleurs des plantations reçoivent de Fairtrade le soutien nécessaire pour pouvoir exprimer avec force leurs droits et besoins via des organes de représentation démocratiques comme les syndicats et obtenir de meilleures conditions de travail ainsi qu’une plus grande stabilité salariale.

Prime et participation politique

Tous profitent de la prime Fairtrade qui finance des projets visant à alléger leur quotidien et celui de leur famille et entourage : éducation, soins de santé, amélioration des conditions de logement et mesures axées sur l’augmentation de la productivité des petites exploitations agricoles. Dans le système Fairtrade, leur statut de membre des réseaux de producteurs Fairtrade Africa, Network of Asian and Pacific Producers (NAPP) et Coordinator of Fairtrade Latin America and the Caribbean (CLAC) leur assure 50% des voix à l’Assemblée générale de Fairtrade.

Carte des producteurs Fairtrade

Un moyen d’en savoir plus sur les producteurs et de découvrir comment Fairtrade fait la différence pour les petits producteurs familiaux et les travailleuses et travailleurs des plantations. Filtrez les données facilement en fonction des produits et endroits qui vous intéressent.