Les producteurs Fairtrade

Derrière chaque produit il y a des Hommes

Sur la carte du monde, vous trouvrez un choix de producteurs Fairtrade vendant leur production en Suisse. En utilisant les filtres, vous pouvez rechercher les producteurs par produit ou pays.

L'organisation aurifière Limata au Pérou

La coopérative Minera Limata est une petite mine d’or dans la région de Puno au Pérou. Ses membres font partie de la communauté indigène de Limata, qui vit traditionnellement de l’élevage de l’alpaga et de la vente de sa laine. L’extraction de l’or constitue une diversification et une source supplémentaire de revenus pour les mineurs. Ils partagent leur temps entre les deux activités économiques, alors que de nombreux autres mineurs légaux et illégaux vivent exclusivement de l’exploitation de l’or.

place/pays
Ananea, Puno, Peru PE

FLO-ID
37645

Forme d'organisation
Mine

surface
340.00 ha

certificat
2017

Mineure / Mineurs
25


Tôt le matin, il fait très froid à 4660 m d’altitude lorsque les 25 travailleurs commencent leur journée. Le travail s’effectue en deux équipes jusqu’au soir. La coopérative s’efforce d’être un chef de file en matière d’exploitation minière légale et durable, en se conformant à la loi, en mettant en oeuvre les meilleures pratiques de production et en procédant à une exportation directe. Dans la région d’Ananea, Limata a été la première organisation à recevoir l’« inicio-reinicio », l’exigence légale de reconnaissance en tant qu’organisation légale et formelle de mineurs. Les mineurs travaillent en adoptant des mesures strictes de sécurité au travail et réduisent ainsi les risques pour la santé et le danger d’accidents du travail. Ils disposent également d’un plan environnemental pour optimiser l’utilisation de l’eau et minimiser l’impact des activités minières sur l’environnement. Leur objectif est de réduire et, à terme, d’éliminer l’utilisation du mercure en introduisant de nouvelles technologies appropriées. Au milieu de l’année 2017, Limata a décidé d’obtenir la certification Fairtrade en tant qu’organisation minière artisanale à petite échelle (ASMO). Auprès de CECOVASA, l’une des plus grandes coopératives de café certifiées Fairtrade de la région, les mineurs ont observé les effets de l’argent de la prime pour les producteurs de café. Ils se sont familiarisés avec les objectifs d’autonomisation et de développement de Fairtrade et, début 2018, ils ont déjà atteint leur objectif de devenir la première organisation minière certifiée Fairtrade dans leur région. Avant sa certification, Limata n’exportait pas directement et n’avait aucun contact direct avec les acteurs de la chaîne d’approvisionnement de l’or, tels que les raffineries, les banques et les bijoutiers. Un pas important vers l’autodétermination économique a été franchi lorsque les dirigeants de Limata ont rencontré personnellement leurs partenaires commerciaux potentiels en Suisse et ont pris conscience des obligations et dépendances mutuelles tout au long de la chaîne d’approvisionnement jusqu’au client final. La communauté de Limata s’efforce d’une part de rester fidèle à ses racines et d’autre part de créer des emplois et des revenus pour les membres de la communauté grâce à une diversification accrue, permettant ainsi à la génération suivante d’avoir un avenir. Les mineurs de Limata sont confiants que la certification Fairtrade n’est pas seulement un moyen de différenciation, mais aussi un mécanisme pour améliorer leurs perspectives de vie. Limata exporte maintenant directement, mais la stabilité économique et les processus de coopération doivent continuer d’être consolidés et renforcés par l’information et une augmentation des capacités. L’argent de la prime Fairtrade apporte des ressources financières supplémentaires pour assurer la durabilité et la compétitivité à long terme. Il crée ainsi les conditions permettant aux mineurs de changer leur vie et de réaliser davantage leurs rêves.

 

retour

Grâce aux agricultrices et agriculteur, travailleuses et travailleurs du monde entier, nous disposons chaque jour d’un vaste éventail de marchandises. 70% de la population mondiale se nourrit de denrées alimentaires cultivées par 500 millions de petites productrices et petits producteurs. L’agriculture est la principale source de revenu et d’emploi des ménages pauvres dans les zones rurales et elle assure la subsistance de 40% de la population mondiale actuelle.

Les mécanismes du commerce mondial entraînent une répartition inéquitable des bénéfices des échanges internationaux. Les personnes se trouvant au début de la chaîne d’approvisionnement des pays dits en développement ou émergents sont défavorisées par rapport aux autres, elles ont moins d’emprise sur la situation et doivent faire face à des conditions de vie et de travail plus précaires.

Par ailleurs, les petites exploitations agricoles sont les plus touchées par les changements climatiques. Chaque année, 12 millions d’hectares de terres agricoles deviennent incultivables en raison de la désertification et de la sécheresse. Une simple hausse de température de 1°C génère des pertes de récolte de 5-10% pour les variétés de céréales les plus courantes. Durant les dix dernières années du 20e siècle, 99% des personnes qui ont perdu la vie lors de catastrophes naturelles d’origine climatique vivaient dans des pays pauvres.

Renforcer les droits, améliorer le quotidien

Fairtrade permet aux productrices et producteurs de régions telles que l’Afrique, l’Asie et l’Amérique latine de devenir un véritable moteur de changement dans leur propre environnement et de construire leur avenir en toute autonomie.

Dans 75 pays, quelque 1,66 million de paysannes et paysans, travailleuses et travailleurs des plantations tirent aujourd’hui profit de leur participation à Fairtrade. Agricultrices et agriculteurs se regroupent au sein d’organisations démocratiques qui défendent plus efficacement leurs intérêts sur le marché et accroissent leurs rendements agricoles par le biais d’acquisitions communes et de formations continues. Les travailleuses et travailleurs des plantations reçoivent de Fairtrade le soutien nécessaire pour pouvoir exprimer avec force leurs droits et besoins via des organes de représentation démocratiques comme les syndicats et obtenir de meilleures conditions de travail ainsi qu’une plus grande stabilité salariale.

Prime et participation politique

Tous profitent de la prime Fairtrade qui finance des projets visant à alléger leur quotidien et celui de leur famille et entourage : éducation, soins de santé, amélioration des conditions de logement et mesures axées sur l’augmentation de la productivité des petites exploitations agricoles. Dans le système Fairtrade, leur statut de membre des réseaux de producteurs Fairtrade Africa, Network of Asian and Pacific Producers (NAPP) et Coordinator of Fairtrade Latin America and the Caribbean (CLAC) leur assure 50% des voix à l’Assemblée générale de Fairtrade.

Carte des producteurs Fairtrade

Un moyen d’en savoir plus sur les producteurs et de découvrir comment Fairtrade fait la différence pour les petits producteurs familiaux et les travailleuses et travailleurs des plantations. Filtrez les données facilement en fonction des produits et endroits qui vous intéressent.