Max Havelaar élargit son offre Fairtrade

Davantage de Fairtrade pour les petits producteurs, plus de choix et de transparence pour les consommateurs : c’est ce qu’apportent les labels élargis de Fairtrade Max Havelaar.

Au mois d’avril 2018, Fairtrade Max Havelaar procèdera au remaniement et à l’extension de ses labels Fairtrade. Les petits producteurs et les consommateurs bénéficieront ainsi d’une offre Fairtrade élargie, alors que les entreprises auront plus de possibilités de s’impliquer dans le commerce équitable.

Prenons les roses pour exemple : jusqu’à présent, il était possible d’acheter une rose unique à longue tige ou tout un bouquet de roses de qualité Fairtrade. Mais le bouquet mixte si prisé ? Le modèle Fairtrade rendait impossible la création de bouquets mixtes avec des fleurs Fairtrade et des fleurs indigènes. Tout ou rien ! Pas de chance pour les consommateurs… et un problème majeur pour les producteurs de fleurs, qui ne pouvaient pas exploiter pleinement leur potentiel de vente.

Le nouveau modèle de Fairtrade permet maintenant de certifier des "ingrédients individuels". En d’autres termes, les roses Fairtrade pourront désormais être mélangées à des fleurs locales dans un bouquet mixte.

Cette option est disponible pour le cacao et le sucre depuis quatre ans. Ainsi, le cacao Fairtrade peut être mélangé avec du sucre suisse dans le chocolat. Un modèle à succès : les ventes et le chiffre d’affaires générés par le cacao Fairtrade ont affiché une croissance à deux chiffres ces dernières années.

À l’avenir, ce modèle pourra être appliqué à presque tous les ingrédients Fairtrade : riz Fairtrade dans un plat cuisiné, thé Fairtrade dans un thé glacé, noix de cajou Fairtrade dans un mélange de noix.

Une grande transparence pour les consommateurs
La jungle de l’étiquetage deviendra-t-elle encore plus dense pour les consommateurs? Bien au contraire. En définitive, le nombre de labels Fairtrade restera le même, mais les consommateurs bénéficieront d’une plus grande transparence. Le nouveau label pour les ingrédients Fairtrade remplacera l’ancien label FSP ("Fairtrade Sourcing Program") et se présentera en blanc, ce qui le distinguera clairement du label noir classique. Il comportera toujours la mention de l’ingrédient correspondant. Apercevant le label Fairtrade blanc avec l’inscription "Roses" sur l’emballage du bouquet, l’acheteur saura que seules les roses proviennent du commerce équitable. Qui plus est, la diversité augmentera le choix des consommateurs. Les fabricants, détaillants et revendeurs spécialisés, pour leur part, obtiendront plus d’opportunités de s’engager en faveur du commerce équitable.

La transparence accrue se traduit à l'avenir aussi par l’ajout d’une flèche sur certains labels. La flèche signale la présence de plus d’informations au dos de l’emballage. On y explique qu’il s’agit d’un produit mixte ou d’un produit avec bilan de masse. Dans le cas du jus d’orange, par exemple, les oranges Fairtrade peuvent être mélangées avec des oranges conventionnelles pendant la transformation, en raison des petites quantités disponibles. Bien sûr, seule la quantité de jus correspondant à la quantité d’oranges transformées sera labellisée comme étant Fairtrade.

Les standards Fairtrade rigoureux inchangés 
Le nouveau modèle s’appelle FSI ("Fairtrade Sourced Ingredient", Modèle d’Approvisionnement d’un Ingrédient Fairtrade). Andreas Jiménez, directeur de la Fondation Max Havelaar, salue cette innovation : "Elle apportera une augmentation des ventes aux petits producteurs, plus de choix et de transparence aux consommateurs, et plus de possibilités d’engagement équitable à nos entreprises partenaires. " Rien d’autre ne changera: pour les produits portant le label, les standards Fairtrade rigoureux applicables à la culture, aux droits des travailleurs, à la transformation et au commerce resteront en vigueur.

L’engagement de Max Havelaar
Fondée en 1992 par six associations caritatives suisses, la Fondation Max Havelaar (Suisse) est une organisation non gouvernementale. En Suisse, elle délivre le label Fairtrade à des produits issus du commerce équitable et fabriqués suivant des méthodes durables. À titre de membre Fairtrade International, la Fondation Max Havelaar améliore, par le biais du commerce équitable, les conditions de vie des petits producteurs et des travailleuses des plantations dans les pays en développement et émergents. Toutefois, elle ne fait pas elle-même de commerce. La Fondation Max Havelaar a pour principales missions de créer des débouchés pour les produits Fairtrade ainsi que d’informer et de sensibiliser la population suisse au thème du commerce équitable.