Forts ensemble: Rapport annuel 2016

En 2016, les Suisses ont acheté des produits Fairtrade pour 628 millions de francs, portant aussi la consommation annuelle à un nouveau maximum de 75 francs par personne. En sus d’un prix équitable, les producteurs ont ainsi reçu près de 10 millions de dollars de primes Fairtrade. La Fondation Max Havelaar fête ses 25 ans cette année et se présente sous son nouveau directeur, Andreas Jiménez.

En Suisse, la consommation durable a le vent en poupe et les produits Fairtrade y remportent un beau succès. Les ventes (628 millions de francs) connaissent une croissance de 20,7 % par rapport à 2015. Ce sont les segments du cacao, du café et des jus de fruits qui ont enregistré une augmentation sensible. Les bananes atteignent un record de vente, néanmoins elles cèdent leur place en tête des ventes Fairtrade aux produits composés qui constituent désormais la catégorie la plus performante, notamment les produits laitiers, les pâtisseries et les limonades.

Paraissant utopique à l’époque, l’objectif 2012 de la Fondation Max Havelaar, soit de porter la consommation annuelle par habitant de produits issus du commerce équitable à 100 francs par an en Suisse, semble être à portée de main aujourd’hui : elle est passée de moins de 50 francs à 75 francs en l’espace de cinq ans.

« Continuer de renforcer l’impact de Fairtrade »
Le nouveau directeur, Andreas Jiménez, envisage l’avenir avec confiance : « Nous voulons développer les possibilités de coopérer avec nos partenaires du marché, en visant à renforcer l’engagement Fairtrade de nos partenaires et par là augmenter l’effet du mouvement Fairtrade pour les petits paysans. » Jiménez veut aussi s’investir pour augmenter la transparence : « Dans un monde où l’accès numérique aux informations produits et matières premières gagne sans cesse en importance, nous voulons proposer des solutions évoluées aux consommatrices et consommateurs. » Début mai, Jiménez a pris la relève de Nadja Lang qui a souhaité donner une nouvelle orientation à sa carrière, après douze ans de succès au sein de Max Havelaar.

Tout a commencé par le café chez Coop et Migros
Le parcours réussi de Max Havelaar débute au mois d’avril 1992, avec les premiers paquets de café qui prennent place dans les rayons de Coop et Migros, entre autres. Ce premier produit lancé par Max Havelaar surpasse les attentes : en seulement neuf mois, un million de kilos de café Fairtrade sont vendus en Suisse. 25 ans plus tard, l’assortiment comporte 2800 produits affichant le label Max Havelaar, qui jouit d’un degré de notoriété élevé de 89 %. Quant à la confiance et à la fidélité des acheteurs, elles enregistrent également des valeurs de pointe, soit de 88 % et 82 % respectivement (GlobeScan, 2017).

Les primes Fairtrade ont elles aussi augmenté pour atteindre près de 10 millions de dollars. Les petits paysans et les ouvrières investissent cet argent dans des projets utiles à la communauté tout entière, tels que la construction d’écoles ou d’hôpitaux.

Malgré ces résultats réjouissants, il reste beaucoup à faire. Beaucoup de producteurs Fairtrade n’ont toujours pas assez de débouchés pour écouler leurs produits. Seuls 40 % des organisations de producteurs peuvent aujourd’hui vendre plus de 40 % de leurs récoltes aux conditions Fairtrade. « Il est donc primordial pour Max Havelaar de continuer à accroître les ventes de produits Fairtrade. C’est ainsi que nous contribuons à améliorer les conditions de vie et de travail des petits producteurs, travailleuses et ouvriers », déclare M. Jiménez.

L’engagement de Max Havelaar
Fondée en 1992 par six associations caritatives suisses, la Fondation Max Havelaar (Suisse) est une organisation non gouvernementale. En Suisse, elle délivre le label Fairtrade à des produits issus du commerce équitable et fabriqués suivant des méthodes durables. À titre de membre Fairtrade International, la Fondation Max Havelaar améliore, par le biais du commerce équitable, les conditions de vie des petits producteurs et des travailleuses des plantations dans les pays en développement et émergents. Toutefois, elle ne fait pas elle-même de commerce. La Fondation Max Havelaar a pour principales missions de créer des débouchés pour les produits Fairtrade ainsi que d’informer et de sensibiliser la population suisse au thème du commerce équitable.