News

Les 20 ans de Fairtrade International

A l’occasion de son 20ème anniversaire, l’association faîtière Fairtrade International fait le point sur les réalisations accomplies et se penche sur son avenir.

Fondé en 1997 comme organisme-cadre pour l’ensemble des organisations Fairtrade à l’échelle de la planète, Fairtrade International joue un rôle central dans l’établissement des normes Fairtrade internationales ainsi que dans le rassemblement des agriculteurs et des travailleurs, des réseaux de producteurs et des organisations Fairtrade nationales dans le but de conduire la stratégie mondiale de Fairtrade.
 
Ce qui au départ était un groupe d’agriculteurs mexicains luttant pour un prix de vente plus juste pour leur café s’est développé en un mouvement mondial pour le changement. Le premier café labellisé Fairtrade a fait son apparition dans les supermarchés néerlandais au cours de 1988, puis d’autres produits comme la banane, le thé et le chocolat ont rapidement suivi. L’idée de mettre dans son panier d’épicerie des produits d’usage courant qui peuvent aider à lutter contre la pauvreté dans les pays en développement a capté l’imaginaire de l’opinion publique. Aujourd’hui, les produits Fairtrade sont vendus dans plus de 135 pays.
 
"Au début, très peu d’entreprises nous prenaient au sérieux", se rappelle Dieter Overath, directeur de Fairtrade Allemagne depuis sa création il y a de ça 25 ans. "Le succès de Fairtrade n’était possible qu’avec les efforts inlassables du mouvement civil et une détermination inébranlable. Aujourd’hui, Fairtrade n’est plus un concept de niche et la durabilité figure à l’ordre du jour de toutes les entreprises."

Un des principes fondamentaux de Fairtrade est de permettre aux agriculteurs et aux travailleurs de déterminer leur propre voie de développement : que ce soit à l’aide d’un processus de décision démocratique qui sert à déterminer de quelles façons sera investi la prime Fairtrade, ou la possibilité de donner leur avis sur les normes Fairtrade, jusqu’à une représentation au sein des plus hauts niveaux de gouvernance de Fairtrade. Ceci a été porté à un nouveau niveau lorsqu’en 2013 les producteurs sont devenus copropriétaires du système Fairtrade.

"L’obtention de la copropriété par les producteurs est pour moi le moment le plus mémorable", déclare Marike de Peña, présidente du réseau des producteurs des pays de l’Amérique latine, CLAC. "À partir de ce moment, nous avons commencé à tenir des débats et à mener des processus décisionnels plus égaux."
Récemment à Bonn, ce processus décisionnel fut à nouveau à l’œuvre lorsque 11 représentants de producteurs ont pris part à l’assemblée générale annuelle et qu’ils ont pu donner leur avis quant à l’orientation future de Fairtrade.

Mayaris Romero, travailleur dans une plantation de bananes et représentant des travailleurs de l’Amérique latine lors de l’assemblée, se dit positif à l’égard des progrès accomplis à ce jour.  "L’impact de Fairtrade s’est avéré substantiel, tant pour la situation économique des travailleurs que pour l’ensemble de l’entreprise. Mes enfants sont dorénavant aux études et les enfants de plusieurs travailleurs développent une carrière, merci à Fairtrade."

Bien que nous soyons fiers des accomplissements réalisés au cours des 20 dernières années, Fairtrade est loin d’avoir atteint son objectif ambitieux, celui d’un monde où le commerce est un véritable outil d’opportunité et d’inclusion pour tous. Le paysage mondial a aussi beaucoup changé. C’est pourquoi Fairtrade continue de s’adapter, d’évoluer et d’innover. Voici quelques exemples récents:

  • Le lancement de normes Fairtrade pour le textile, les premières normes à s’appliquer à l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement des vêtements.
  • Travailler de pair avec les communautés d’agriculteurs dans le but de développer des programmes adaptés à leurs besoins par exemple l’approche inclusive dirigée par les jeunes et qui lutte contre le travail des enfants et des écoles de leadership pour les agricultrices.
  • Des mesures et une évaluation plus détaillées des impacts Fairtrade. Parmi celles-ci se trouve la publication de toutes les études d’impacts, menant à la reconnaissance de notre haut niveau de transparence.
  • Un travail novateur sur les revenus de subsistance, incluant la fondation en collaboration de la coalition mondiale pour un salaire décent et l’établissement de critères pour un salaire décent pour l’ensemble des régions au sein desquelles nous travaillons.
  • Œuvrer pour atteindre un revenu de subsistance pour les agriculteurs qui leur permet de pourvoir à leurs besoins ainsi qu’à ceux de leurs familles. Notre étude pilote menée récemment et qui porte sur le revenu familial des producteurs de café est une partie de ce travail.
  • Élaborer davantage de méthodes pour que les entreprises puissent travailler avec nous, au-delà des normes et de la certification, comme des programmes incluant des groupes de producteurs et qui visent à mettre en place le développement durable au sein de leurs fermes et de leurs communautés.

Celui qui mènera Fairtrade International vers sa troisième décennie est Dario Soto Abril, nouveau PDG. Il se dit enchanté à l’idée d’accroître l’impact de Fairtrade.

"Au cours des deux dernières décennies, Fairtrade n’a cessé de prendre de l’ampleur. Désormais, nous redoublons d’efforts afin de poursuivre sur cette réussite et créer un impact encore plus important. Je suis convaincu qu’en travaillant de pair avec les producteurs, les commerçants et la société civile nous pourrons réaliser notre vision d’un salaire décent et d’un revenu de subsistance pour les agriculteurs et travailleurs Fairtrade", dit Soto Abril.

Visionnez la vidéo (en anglais) de nos membres qui portent une réflexion sur les 20 années de Fairtrade International.